Rechercher

Envie de voir nos coulisses, venez on vous montre

Mis à jour : juin 18

Les viandes paysannes sont issues d'un collectif de 75 fermes familiales qui se sont réunies pour partager un outil moderne et permettant de réaliser en leur présence tous les plats d'une boucherie-charcuterie-traiteur.

L'atelier bleu, dédié à la découpe

Ici deux paysans de TERRAS COMMUNAS (à gauche) composent leurs colis devant la machine sous vide. Ils assistent comme tous nos membres au travail des bouchers et sont acteurs de la qualité des pièces vendues aux consommateurs. Etre là, du champs jusqu'à votre colis, c'est l'idée du Pôle viandes locales dont les propriétaires sont ce groupe de paysans militants.



Présentation d'Emilien

Voici Emilien, notre très GRAND boucher et pas que par la taille.


Spécialiste du montage des rôtis, c'est le boucher-geek de l'équipe. Lorsque vous faites une commande, c'est sur smartphone qu'elle arrive. C'est lui qui composera vos coffrets en fonction des plus belles pièces qu'il aura préparées avec le reste de l'équipe. Ce n'est pas parceque l'on passe par internet pour prendre ses commandes qu'il n'y a pas du soin et des petites attentions pour notre petit nombre de consommateurs.


Rencontre avec Mickaël

Mickaël est notre boucher le plus expérimenté. Lorsqu'il a vu le chantier du Pôle viandes locales débuter, il savait déjà qu'il rejoindrait l'équipe pour cette aventure éthique du métier de boucher. Ici, en présence d'un fils d'un paysan, il montre comment l'on peut faire artisanalement d'excellentes saucisses pour les grillades de cet été.




Mickaël manie le couteau avec dextérité. Savoir lire le sens des fibres pour une découpe facilitant la mâche de la pièce cuite, parer une viande pour ne pas laisser les parties les moins agréables font partie de l'art traditionnel des bouchers.



Nos paysans élèvent leurs animaux comme autrefois, dans le respect des cycles du vivant, en prenant le temps et sereinement. Le savoir faire de notre équipe bouchère sublime ce produit haut de gamme pour vous servir des pièces uniques. Lorsque l'on mange une viande résultant de toutes ces années de travail et d'expérience, on n'a pas besoin d'en manger des tonnes à chaque repas. On renoue avec le terroir dès la première bouchée. Manger moins, manger mieux.


Et maintenant notre second atelier, dédié aux saucisses, merguez et jambons.



Gros plan sur notre mélangeur. Huit lames hachent la viande à laquelle on peut ajouter épices et autres condiments pour varier les plaisirs de vos grillades cet été.


Et encore bien d'autres ateliers composent le Pôle viandes locales, comme le fumoir, la cuisine ou le séchoir pour les jambons crus, mais encore un peu de patience, on vous emmènera au bout du couloir découvrir tout cela.


ERIC, notre charcutier traiteur, et gardien des recettes





Connaissiez vous le Prosciutto d’agneau séché ? Cela pourrait se rapprocher du jambon du pays mais avec des notes différentes du porc. En Norvège, cela se rapproche du Fenalar. En France, on connait assez peu ce produit réservé au cercles des connaisseurs. Empressez vous de le faire découvrir autour de vous.



En bas du séchoir vous voyez les saucissons artisanaux préparer avec soin par Eric. Du bonheur en perspective...




Bientôt on vous fera visiter d'autres parties du Pôle, notamment notre salle d'hibernation, la légumerie, les cuisines ou encore notre belles caves à jambons enterrée dans le granite.






231 vues